Wipe : comment assurer la confidentialité des traductions

Pour les projets confidentiels que les clients me confient, il est essentiel de se servir d’un logiciel pour l’élimination définitive des données.

données confidentiellesJ’ai choisi securedelete.

Intégré directement à Nautilus, le gestionnaire de fichier de Gnome, securedelete permet d’effacer les documents une fois la traduction réalisée.

Paradoxalement, si d’un côté, je mets tout en place pour réaliser des backups et des sauvegardes (sécurisées), il faut aussi pouvoir assurer aux clients qu’aucune trace reste sur mon ordinateur. Installable directement depuis le dépôt officiel de Debian, securedelete, assure l’effacement définitif des fichiers, selon la méthode Gutmann. Celle-ci, initialement prévue pour les disques durs magnétiques, a été revisitée et mise à l’ordre du jour. Elle permet ainsi la réécriture des données sur un fichier, en assurant l’effacement définitif.

Il faut pas oublier d’installer l’extension nautilus-wipe pour une intégration directe, avec le clic droit de la souris.

https://packages.debian.org/buster/nautilus-wipe

https://packages.debian.org/buster/secure-delete

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_de_Gutmann

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.